Que photographier ?

Attester de la «véracité de l’image», démultiplier son pouvoir fétichiste, ne contrarier la frénésie du voir par aucune velléité formelle. Jouer sur les mêmes fantasmes voyeurites du spectateur par l’exhibition publique de l’intime, de ce qui habituellement ne circule que dans un cercle social restreint (album de famille par exemple). Voyeurisme et «objectification du sujet», qui ne peut se réaliser, dans ces simulacres de récit personnel où l’identité mise en abîme est autant celle de «moi» que d’anonymes, sans une identification.

Mon Nöel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s