Seulement si

Plutarque dit : l’orateur Papius Pison, ne voulant pas être dérangé, avait ordonné à ses domestiques de parler seulement quand on leur posait une question. Un jour, voulant faire honneur à Claude alors au pouvoir, il le fit inviter. À l’heure convenue, tous les autres convives étaient là, seul Claude se faisait attendre.
Pison envoya à plusieurs reprises le domestique chargé des invitations et lui demanda :
« Eh bien, tu l’as invité ou non ?
— Mais oui !
— Pourqui n’est-il pas venu ?
— Parce qu’il a décliné.
— Pourqui donc ne l’as-tu pas aussitôt annoncé ?
— Parce que tu ne l’as pas demandé. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s