Dialogue et récit (11) : au goût du souvenir s’accroche

Toujours en transit interplanétaire effervescent, les deux femmes ont décidé que l’hypothèse suivante serait celle de la nostalgie.
En effet, connaître, conséquence épistémologique de la croyance dans l’acte de voir, ne peut préalablement passer que par le filtre du passé. Elles s’exposent alors forcément aux pires tourments, aux pauvres serments terriens.

 

2 réflexions sur “Dialogue et récit (11) : au goût du souvenir s’accroche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s