Dialogue et récit (13) : revoir

Les deux femmes ne peuvent plus avoir recours à la raison, pensent-elles, car elles n’accordent plus à celle-ci aucune fonction : ni politique, ni pratique, ni pure.
Elles n’éprouvent pourtant pas la sensation d’être − égarées. Rien de la peur du néant (intersidéral, épistémologique, existentiel, religieux, etc.) ne les atteint.

Ce qui les effraie le plus, c’est la ressemblance de ce monde avec celui qu’elles ont connu sur leur propre planète.
[…]

Dialogue et récit : la fonction de la raison (1)

On peut se consoler avec la philosophie, la physique, la religion, les mathématiques.
Par exemple, on peut s’interroger sur : les cas bien identifés où la conclusion ne s’ensuit pas des prémisses, même si celles-ci sont vraies.

Tous les Grecs sont des hommes
Socrate est un homme
Socrate est un Grec

Super inférence.

Dialogue et récit (12) : l’obstacle

Mysticisme, rationalisme et romantisme.
— Pfffffff (disent-elles en observant cette planète où toute sphère est par nécessité ovoïde).

Les deux femmes peuvent bien se rappeler les principes à mettre en œuvre dans leur mission interplanétaire (cela ne doit pas être négligé) : ne pas se mettre en colère.
Après avoir tenté d’interposer toutes les trames errantes de leur argumentation, elles ne peuvent pourtant plus que : s’épuiser dans la mélancolie.