Dialogue et récit : histoires de flux (5.1)

Tu vois la rotation imperceptible de mes membres inférieurs ? Tu saisis l’impulsion motrice ? Tout mon corps sert à ça vise cette unique action. Entraîner une roue invisible. Comme suivre le déplacement hypnotique des masses liquides sur une étendue d’eau, entendre la circulation du vent dans les arbres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s