Workers Union 4.1

Dans une rue à droite, il aperçut le haut mur du cimetière sud en briques d’un rouge légèrement passé (un peu ocre) strié de branches noueuses ondulant comme des serpents surgis du trottoir, et l’entrée monumentale, portique à trois piliers gigantesques ouvrant sur un vestibule au plafond orné de coupoles. Il hésita à s’engager dans l’allée où étaient alignés des cadavres maintenant réduits à l’état de poussière, mais il se les représentait, si près (à quelques centimètres et en quelque sorte malgré lui), sur leur couche mortuaire, tout habillés, robe, costume trois pièces, souliers vernis, alliances et broches en or et pierres précieuses, traces absurdes enfermées dans des cercueils en bois imputrescible aux épitaphes à moitié effacées, pierres tombales lézardées, disloquées, inclinées (tassement différentiel), s’affaissant dans la terre argileuse saturée par l’eau des intempéries ou asséchée sous le soleil d’été, les racines des arbres poussant latéralement, s’infiltrant, s’incrustant, ressortant par la moindre fissure, tels des vers géants.

Il avait fait demi-tour après un long moment d’immobilité totale, pétrifié lui aussi, minéralisé ‒ devenu substance inorganique ‒, les muscles durcis et tendus comme les cordes d’un arc sculptées dans le granit. La pluie fine caressait son visage, gouttelettes vaporeuses se déposant sur son front, ses joues, et le sang se remit à affluer dans ses veines. Il préféra ne pas penser, laissant son corps se mouvoir en fonction des obstacles, répondant à ce qui est affecté de mouvement par un mouvement adéquat, à peine concerné par les corps inertes du monde autour de lui en ce qu’ils n’entravaient pas sa progression, vagues silhouettes s’estompant derrière lui…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s