L’attaque des singes 2.1

J’étais arrivé la veille, après l’appel de X. (« Je pense à toi même si », j’avais bu quelques verres, c’est donc à peu près ce qui me reste de la conversation, bref, j’étais toujours dans le tourment de cette relation interrompue mais il me suffisait de refuser de chercher ce que j’avais encore échoué à comprendre (c’est-à-dire : l’alternative ne se nouerait pas en dilemme). Non. Je ne me soumettais pas à l’expérience du regret intérieur, ou du repentir, du serment, etc., ne supportant aucun fardeau de remords, étant à peine capable de me représenter à la manière d’une abstraction, n’éprouvant donc aucune empathie pour moi-même.)

Ici il n’y a jamais de silence absolu, ou parfait. Par exemple celui qu’on saisit en négatif quand soudain dans le vide immobile des hurlements de chiens déchirent la nuit d’un paysage de hautes plaines aux habitats dispersés, éclats de rires jaillis de nulle part, crissements de pneus d’une voiture démarrant en trombe plus loin, dans la vallée, énergie acoustique absorbée dans un trou noir de la taille d’un grain de sable libérée d’un coup, atteignant des fréquences à faire exploser les tympans. Au contraire, une rumeur diffuse, une sorte de bruit blanc, ou plutôt un bruit de fond, occupe en permanence l’espace sonore, semblant rayonner depuis la périphérie, surgissant des zones les plus éloignées du centre par ondes successives. La ville est une cavité aux parois mouvantes, microcosme grouillant de particules, brouhaha d’atomes aux trajectoires aléatoires : impossible de cartographier quoi que ce soit, lieux, sons, odeurs, et je m’étais perdu, ne reconnaissant rien (repérer le quai où on s’était quittés, identifier même les formes élémentaires), égaré parmi les choses, à qui on demanderait : es-tu déjà venu ici ? et je répondrais : je ne sais pas, je ne m’en souviens plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s